30 juil. 2015

1ere escale : Les Canaris sur l'ile de Gran Canaria


Après une douzaine de jours en mer, on aperçoit enfin la terre, pas encore notre destination. On arrive en fin de journée près des cotes canariennes pour un mouillage à Lanzarote, cette terre on la voit depuis la fin de la matinée au loin, d'abord aux jumelles puis on s'approche. Comme on a un peu d'avance sur notre programme on passe une nuit au mouillage devant l'ile de Lanzarote, il y a une baignade d'organisée pour les moins frileux d'entre nous car il fait soleil mais un terrible petit vent frais me fait rester sur le pont a regarder les copains courageux.  
On en profite pour avoir une nuit complète de sommeil avant de repartir le lendemain naviguer un jour et une nuit avant notre destination : Las Palmas sur l'île de Gran Canaria.

L'ile de Lanzarote vue depuis la mature au petit matin 

Les Canaris c'est un archipel à l'Ouest du Maroc, communauté autonome d'Espagne où de nombreux bateaux s'arrêtent avant d'entamer une traversée de l'Atlantique. Nous nous y sommes arreté environ cinq jours avant d'entamer notre traversée, pour charger des vivres frais et un roulement d'équipage. En escale l'équipage n'est pas libre comme il veut, il y a des roulement entre ceux qui travaillent à bord et ceux qui sont disponible pour aller se balader, évidement il y a toujours besoin d'une partie de l'équipage à bord pour faire de l'entretien, de la surveillance mais aussi gérer les visites car en escale nous sommes ouvert au public.

J'ai évidement profité des mes disponibilités pour visiter un peu l'ile. Déjà la ville , Las Palmas et un peu plus dans la montagne en voiture. Las Palmas architecturalement parlant ce n'est pas très beau, des constructions modernes dans tous les sens, au bord de l'eau mais il y a la vieille ville qui elle vaut vraiment le coup. Et une fois qu'on sort de la ville on trouve de petits villages de pêcheurs assez mignons.

Les constructions de Las Palmas, sans aucune harmonie 

Le premier après midi de libre nous sommes directement allé vers la plage à Playa de Las Canteras, une plage immense, en ville, le long d'une promenade bondée de restaurants et autres glaciers.  L'eau est très belle, calme car il y a une barrière rocheuse qui protège la plage des grosses vagues, par contre il y a pas mal de vent aux Canaris. Moi qui aime les plages sauvages, ce genre de plage ce n'est pas trop mon truc mais je dois avouer que j'étais bien contente d'aller marcher pieds nus dans le sable, d'aller me tremper malgré la température assez fraiche de l'eau. Mais ça fait une bonne promenade le long de la plage entrecoupée d'une pause glace.

Playa de Las Canteras


Si la partie moderne de Las Palmas n'est pas visuellement des plus jolie il ne faut pas manquer la vieille ville. A 15 minutes en bus depuis la Plaza de Canarias où il y a la station de bus on arrive dans les quartiers de Vegueta & Triana, les plus anciens de la ville. Et là ça devient vraiment chouette de se balader dans les petites rues aux maisons colorées d'architecture coloniale. Par hasard au détour d'une ruelle où l'on s'amusait a se perdre on tombe sur La Casa de Colon, une superbe bâtisse aujourd'hui transformée en musée. Christophe Colomb y aurait séjourné, le musée est axé sur la découverte de l'Amérique par Colomb et aussi sur l'histoire de la ville à cette époque. On y retrouve une réplique de la cabine de la Nina (navire de la flottille de Colomb), des maquettes de bateaux, d'anciens instruments de navigations etc. Et en plus ce jour là l'entrée était gratuite car c'était le premier dimanche du mois. Un endroit remarquable à visiter si vous allez à Las Palmas.

 Dans les rues du vieux Las Palmas /  Perroquet de la Casa Colon / Patio de la Casa Colon

Pour manger rien de tel que le quartier Vegueta où l'on trouve de très nombreux restaurants et ce n'est vraiment pas cher pour manger, boire un verre. On a mangé a chaque fois dans des petits resto ou bars à tapas, on a bien mangé et pris toujours une bière ou du vin et on en avait pour 12 à 20e pour deux en se faisant plaisir.

1ere terrasse à Las Palmas, a 4 avec 4 jus d'orange fraichement pressé et 4 bières on en a eu pour moins de 15e. La tropical bière locale est entre 1,80 et 2,50 euros autant dire qu'on est fait plaisir, après on partait pour 1 mois de mer, on avait le droit / Tapas délicieuses dans le quartier Vegueta

Une journée on a pris une voiture, on avait négocié avec un loueur car pas mal de membres d'équipage voulait aller se balader hors de la ville, à 25euros la journée quand on partage les frais c'est pas cher du tout. D'autant plus qu'on nous a rien demandé chez le loueur, ni caution, ni état de la voiture au retour, ni contrôle d'essence! 
Et nous sommes parti en longeant tout le Nord / Nord Ouest de l'ile en s'arretant dans des petits ports de pêche et en passant par d'interminable routes de montagnes. Les paysages était vraiment sympa, du tout sec quasi lunaire à des cultures de bananes bien verte. 
On est passé par Arucas, Galdar , Sardina et Agaete. 



L'eau y est magnifique mais pas des plus chaudes, peut être qu'elle est plus chaude en été mais début mai c'était encore un peu frais. J'aurais vraiment aimé avoir plus de temps pour partir à la découverte de l'ile, d'aller plus dans les terre, aller faire une belle rando en montagne, dormir dans la forêt comme certains de l'équipage ont fait, mais évidement le problème c'est toujours le temps car au final on a eu deux demi journée et une journée entière pour profiter de l'ile ce qui fait court. Mais c'était vraiment une escale sympa, avec mon amoureux on à découvert un petit peu et vu que c'est une destination pas très cher on se dit qu'un de ces jours on viendrait peut être un peu plus longtemps.

Pour la prochaine escale je vous emmènerais de l'autre coté de l'Atlantique, pas encore aux Etats Unis mais dans un petit paradis où l'eau est encore plus belle et chaude qu'au Canaris, un endroit qui a terrifié les marins pendant longtemps, les Bermudes.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire