27 mars 2017

{ Recette } Samoussas aux légumes d'hiver




Même si le printemps pointe le bout de son nez, les légumes qui vont avec les beaux jours ne sont pas encore là, alors on va encore un peu cuisiner les légumes d'hiver.
Ça faisait quelques jours que je n'avais pas publié de recette, je reviens donc avec une recette que j'aime beaucoup : des samoussas de légumes. En entrée, en accompagnement d'un plat principal ou pour un apéro dinatoire on peut le manger a n'importe quel moment du repas!
Et comme je cuisine les légumes de saison, cette recette fait la part belle aux poireaux, aux navets, aux carottes et aux oignons, le tout relevé avec un peu d'épices.


Ingrédients :

* 3 carottes
* 1 navet 
* 2 oignons
* 2 blancs de poireaux
* des feuilles de brick
* épices (curry / gingembre / piment doux)




Préparation:

Émincer finement les oignons et les poireaux, taper les carottes et le navet. Les faire revenir doucement avec de l'huile d'olive, en fin de cuisson ajouter les épices. Pour le dosage , faire a son gout, attention tout de même a ne pas mettre trop de curry si on veut garder le gout des légumes!
Mettre la préparation dans les feuilles de brick. Il faut couper la feuille de brick en deux si on veut faire un pliage en triangle ou sinon on peut le faire façon aumônière . Généralement il y a un petit dessin au dos du paquet des feuilles de brick qui montre les pliages.
Mettre au four 10 à 15 minutes a 175°c et c'est prêt.



Avec la quantité de légumes mis on peut faire au moins une quinzaine de samossas. Ce coup ci j'en ai seulement fait une dizaine. J'ai mis le reste de la préparation (1/3) au frigo, je pourrais refaire des samoussas plus tard dans la semaine ou le cuisiner avec des pâtes ou du riz.
J'aime beaucoup cette recette et même si c'est à base de légumes d'hiver c'est très coloré. L'été la recette fonctionne tout aussi bien en remplaçant le poireaux par de la courgette ou des poivrons, mais pour ça il va falloir encore attendre un peu!






19 mars 2017

8e mois de Grossesse : "Je peux dire que j'en ai marre?"



Certains jours je regarde mon amoureux et je lui dis "J'en ai marre d'être enceinte!!". Il n'a pas vraiment  de quoi rétorquer à cette plainte qui en est une sans vraiment en être une! 
Oui je dois avouer que je ne suis pas une grande fan de la grossesse, plutôt de l'état d'être enceinte. A ne surtout pas confondre avec le fait d'avoir un bébé, de fonder une famille. Car je suis vraiment heureuse d'avoir un bébé, de fonder une nouvelle famille avec mon amoureux, de cette nouvelle aventure qui nous attend, de ce coté là c'est formidable. 

Mais plus j'avance dans la grossesse plus j'ai du mal avec cet état de "grossesse". J'ai du mal à assumer tout ces changements de mon corps, ce n'est pas une évidence pour moi. Sans doute que pour certaines femmes c'est un super moment, qu'elles se sentent bien, à l'aise avec tout ça et bien ce n'est pas mon cas et je le dis. Pourquoi je ne pourrais pas dire que je n'aime pas vraiment être enceinte?

Assez rapidement j'ai eu ce sentiment, pour des petites choses en début de grossesse qui relevaient plus du désagrément passager surmontable mais forcément avec l'avancement dans la grossesse les désagréments sont devenus plus conséquents et plus fréquent aussi.
Après je dois dire que ma grossesse se déroule très bien, je n'ai aucun soucis, ma petite grenouille se porte très bien, je n'ai pas eu de nausées ou de dégouts et je suis en forme .
Mais c'est plus moralement que ça se passe. Au début quand j'ai commencé à prendre de la poitrine ça m'a perturbé, car je suis la fille qui depuis toujours n'a pas de seins et qui le vis très bien même qui le revendique! Pour moi les soutiens gorge c'était plus de l'esthétique que de l'utile, je portais des triangles ou des bandeaux. J'ai vite pris de la poitrine, du coup il a fallut que je me trouve de nouveaux soutiens gorges, moi qui n'y connaissais rien en taille j'ai du faire pas mal d'essayages pour en trouver un qui allait ( et j'ai du remettre ça ).
Après ma peau a commencée à faire n'importe quoi, moi qui n'avait pas connue l'acné à l'adolescence, j'ai eu le droit à une explosion de boutons, par période, entre le front et le menton. Et c'est encore un peu en cours cette histoire. Pire j'ai commencé à avoir de léger boutons sur la poitrine, la nuque, parfois le cou, ça encore je ne l'ai pas très bien pris. Mais entre ça être malade comme un chien je préfère encore les boutons mais j'ai eu du mal a me dire que ça faisait partie des "mauvaises joies de la grossesse". J'ai changé ma routine visage et j'ai bien atténué cette histoire de boutons.
Il y a cette étape inévitable du ventre du grossi ( et ce n'est pas fini...) et la prise de poids. Moi qui n'avait jamais dépasser vraiment les 50kg, jamais eu de bidou et bien c'était un sacré changement. Dans les premiers temps je disais "mais non je n'ai pas grossi, ça ne se voit pas" tout en privilégiant inconsciemment le matin en m'habillant des vêtements plus amples. Et puis il y a eu le moment ou il a fallut que je renonce a une partie de ma garde robe, les matins a essayer plusieurs tenues avant de trouver la bonne, souvent accompagné de pleurs (merci les hormones). Avec un certains renoncement je suis allé m'acheter un jean au rayon maternité (et des leggings aussi car je dois avouer que c'est bien confortable ces horreurs).



Tout ça s'est fait dans le temps, au fil des semaines. La petite grenouille fait petit à petit son nid dans mon ventre, je le sens bouger, j'aime m'arrêter pour prendre le temps de le sentir bouger. 
Mais c'est derniers jours c'est quand même plus difficile car je n'ai pas vraiment l'impression que c'est moi dans le miroir quand je regarde mon corps. C'est assez difficile pour moi de ne plus pouvoir faire certaines choses ou d'être fatiguée plus rapidement qu'avant. Il y a des jours je suis crevée et ça j'ai du mal à intégrer que certains jours je ne suis pas en forme et qu'il faut que je me repose! Parce que clairement rester à ne rien faire dans le canapé je n'y arrive pas vraiment, pire quand je ne fais rien je culpabilise de ne rien avoir fait de ma journée.
Alors le soir quand je m'écroule dans la canapé je dois avouer que ça me fait du bien même si devoir en ressortir après commence à devenir sacrement sportif!



C'est un sacré travail sur moi que je dois faire au quotidien. Il y a des jours ou ça va moins bien que d'autres. Et c'est jours là je regarde mon amoureux et je lui dis "J'en ai marre d'être enceinte, quand c'est que ça se termine ?" 
De le dire et même de l'écrire ici ça fait du bien, je ne vois pas pourquoi on devrait se dire que c'est super la grossesse si on ne le pense pas, si on ne le vit pas comme ça. Certaines personnes ne comprennent pas forcément qu'on ne se sente pas bien enceinte, qui rajoute même "mais c'est magnifique tu portes la vie , tu devrais être épanouie... (bla bla bla)". Et bien non je ne suis pas épanouie par cet état d'être enceinte mais ça ne m'empêche pas d'être épanouie, ravie et heureuse d'être sur le point d'être maman d'ici quelques semaines.


14 mars 2017

Couture pour BB #2 : Des sorties de bain

Je reviens ici avec mes cousettes pour Babychou, ce coup ci c'est au tour des sorties de bain. J'en ai déjà cousu deux, rien de bien compliqué, ce sont des carrées de tissu éponge avec un retour pour faire une capuche pour la tête. Pas besoin d'être une grande pro de la couture pour en faire, alors je n'avais pas de raison de ne pas me lancer. D'autant plus que j'avais envie de jolies sorties de bain mais que dans le commerce dès que c'est un peu mignon il faut y mettre le prix sans pour autant avoir une super qualité (bienvenue dans l'univers de la puériculture, dès que c'est estampé " bébé" le prix s'envole).



Comment je m'y suis prise : j'ai acheté des draps de bain, j'ai taillé dedans des carrés de 65cm x 65cm et avec les chutes j'ai taillé des triangles pour faire les capuches. J'ai doublé les triangles avec des tissus qui me plaisaient (et j'en ai tout un stock pour ma petite grenouille). Aprés avoir préparé les tissus il suffit d'assembler le tout et pour la finition j'ai posé un biais tout autour des sorties de bain. Coudre les biais c'est sans doute l'étape la plus délicate, ça demande de la minutie pour bien insérer le tissu éponge dans le biais. J'avais fait quelques essais avant, après ce n'est pas parfait il peut y a des petits couacs mais je ne suis pas trop mécontente de moi!
On n'est pas obligé de doubler la capuche avec du tissu, on peut seulement les faire en éponge. Le tissu c'est bien plus pour le coté mignon.


Pas facile de prendre en photo des sorties de bain, je me suis focalisé sur les capuches avec la doublure en tissu! Bref avec celles que j'ai récupérées de ma nièce, babychou a de quoi être bien séché après le bain. Je tacherais de faire des capes pour quand il sera plus grand mais j'ai encore le temps !! Mais avant ça je pense que j'en referais d'autres pour les bébés à venir des copinettes, car c'est un cadeau utile et que je pourrais personnaliser avec la capuche en tissu.