19 mars 2017

8e mois de Grossesse : "Je peux dire que j'en ai marre?"



Certains jours je regarde mon amoureux et je lui dis "J'en ai marre d'être enceinte!!". Il n'a pas vraiment  de quoi rétorquer à cette plainte qui en est une sans vraiment en être une! 
Oui je dois avouer que je ne suis pas une grande fan de la grossesse, plutôt de l'état d'être enceinte. A ne surtout pas confondre avec le fait d'avoir un bébé, de fonder une famille. Car je suis vraiment heureuse d'avoir un bébé, de fonder une nouvelle famille avec mon amoureux, de cette nouvelle aventure qui nous attend, de ce coté là c'est formidable. 

Mais plus j'avance dans la grossesse plus j'ai du mal avec cet état de "grossesse". J'ai du mal à assumer tout ces changements de mon corps, ce n'est pas une évidence pour moi. Sans doute que pour certaines femmes c'est un super moment, qu'elles se sentent bien, à l'aise avec tout ça et bien ce n'est pas mon cas et je le dis. Pourquoi je ne pourrais pas dire que je n'aime pas vraiment être enceinte?

Assez rapidement j'ai eu ce sentiment, pour des petites choses en début de grossesse qui relevaient plus du désagrément passager surmontable mais forcément avec l'avancement dans la grossesse les désagréments sont devenus plus conséquents et plus fréquent aussi.
Après je dois dire que ma grossesse se déroule très bien, je n'ai aucun soucis, ma petite grenouille se porte très bien, je n'ai pas eu de nausées ou de dégouts et je suis en forme .
Mais c'est plus moralement que ça se passe. Au début quand j'ai commencé à prendre de la poitrine ça m'a perturbé, car je suis la fille qui depuis toujours n'a pas de seins et qui le vis très bien même qui le revendique! Pour moi les soutiens gorge c'était plus de l'esthétique que de l'utile, je portais des triangles ou des bandeaux. J'ai vite pris de la poitrine, du coup il a fallut que je me trouve de nouveaux soutiens gorges, moi qui n'y connaissais rien en taille j'ai du faire pas mal d'essayages pour en trouver un qui allait ( et j'ai du remettre ça ).
Après ma peau a commencée à faire n'importe quoi, moi qui n'avait pas connue l'acné à l'adolescence, j'ai eu le droit à une explosion de boutons, par période, entre le front et le menton. Et c'est encore un peu en cours cette histoire. Pire j'ai commencé à avoir de léger boutons sur la poitrine, la nuque, parfois le cou, ça encore je ne l'ai pas très bien pris. Mais entre ça être malade comme un chien je préfère encore les boutons mais j'ai eu du mal a me dire que ça faisait partie des "mauvaises joies de la grossesse". J'ai changé ma routine visage et j'ai bien atténué cette histoire de boutons.
Il y a cette étape inévitable du ventre du grossi ( et ce n'est pas fini...) et la prise de poids. Moi qui n'avait jamais dépasser vraiment les 50kg, jamais eu de bidou et bien c'était un sacré changement. Dans les premiers temps je disais "mais non je n'ai pas grossi, ça ne se voit pas" tout en privilégiant inconsciemment le matin en m'habillant des vêtements plus amples. Et puis il y a eu le moment ou il a fallut que je renonce a une partie de ma garde robe, les matins a essayer plusieurs tenues avant de trouver la bonne, souvent accompagné de pleurs (merci les hormones). Avec un certains renoncement je suis allé m'acheter un jean au rayon maternité (et des leggings aussi car je dois avouer que c'est bien confortable ces horreurs).



Tout ça s'est fait dans le temps, au fil des semaines. La petite grenouille fait petit à petit son nid dans mon ventre, je le sens bouger, j'aime m'arrêter pour prendre le temps de le sentir bouger. 
Mais c'est derniers jours c'est quand même plus difficile car je n'ai pas vraiment l'impression que c'est moi dans le miroir quand je regarde mon corps. C'est assez difficile pour moi de ne plus pouvoir faire certaines choses ou d'être fatiguée plus rapidement qu'avant. Il y a des jours je suis crevée et ça j'ai du mal à intégrer que certains jours je ne suis pas en forme et qu'il faut que je me repose! Parce que clairement rester à ne rien faire dans le canapé je n'y arrive pas vraiment, pire quand je ne fais rien je culpabilise de ne rien avoir fait de ma journée.
Alors le soir quand je m'écroule dans la canapé je dois avouer que ça me fait du bien même si devoir en ressortir après commence à devenir sacrement sportif!



C'est un sacré travail sur moi que je dois faire au quotidien. Il y a des jours ou ça va moins bien que d'autres. Et c'est jours là je regarde mon amoureux et je lui dis "J'en ai marre d'être enceinte, quand c'est que ça se termine ?" 
De le dire et même de l'écrire ici ça fait du bien, je ne vois pas pourquoi on devrait se dire que c'est super la grossesse si on ne le pense pas, si on ne le vit pas comme ça. Certaines personnes ne comprennent pas forcément qu'on ne se sente pas bien enceinte, qui rajoute même "mais c'est magnifique tu portes la vie , tu devrais être épanouie... (bla bla bla)". Et bien non je ne suis pas épanouie par cet état d'être enceinte mais ça ne m'empêche pas d'être épanouie, ravie et heureuse d'être sur le point d'être maman d'ici quelques semaines.


4 commentaires:

  1. tu es trop jolie! ma soeur est enceinte, mais c'est le début.les boutons ca craint, mais le principal c'est que la grossesse se passe bien.
    bise

    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  2. c'est clair qu'on nous cache un paquet de trucs sur la grossesse mais cela ne nous empêcherait en rien de fonder une famille je pense !! tu tiens le bon bout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tant caché mais je pense qu'on parle moins des femmes qui le vivent moyennement. Peut etre que certaines n'osent pas parce qu'on montre toujours la grossesse comme un truc "super" ,par peur d'être critiquées ou d'avoir l'air de se plaindre alors que c'est juste une constatation. Mais aprés je ne regrette pas d'être enceinte, au contraire je suis très heureuse de fonder une famille, l'étape a passer pour ça est juste un peu longue pour ma part !!
      Le plus chouette arrive dans quelques semaines ;)

      Supprimer